Réforme de l’armée : Cent cinquante-neuf sous-officiers brevetés

[Groupelavenir.cd] Une cérémonie de remise de diplômes des sous-officiers des FARDC a eu lieu mercredi dernier à l’Ecole de Formation des Sous-Officiers de Kitona (EFSOK) à Muanda au Bas-Congo. Ce groupe de 159 stagiaires, de toutes les provinces confondues du pays, constitue après la réouverture de l’EFSOK en mai 2011 la première promotion depuis 25 ans.

Lors de la cérémonie, les stagiaires ont obtenu le Diplôme de sous-officier, preuve de réussite à cette formation de base du sous-officier. La cérémonie a été présidée par le Général de Brigade Moya, Coordonnateur de la Cellule d’Etudes et Formation des FARDC, en tant que représentant du Chef d’Etat-Major Général, et en présence du Général de Brigade Tshalingonza, en tant que représentant du Commandant de Base Kitona, ainsi que des représentants du gouvernement provincial.

Avec la conclusion de cette première promotion, l’EFSOK est rétablie en tant qu’école inter-forces de formation initiale des sous-officiers. Pendant leur stage de 9 mois, ces jeunes sous-officiers ont été formés de commander, d’organiser et d’instruire une cellule fonctionnelle ou un groupe d’une dizaine d’hommes. Ils sont également renforcés leurs comportements physiques et intellectuels, ainsi que l’éthique professionnelle inhérentes à leurs conditions de sous-officier des FARDC.

Finalement, ils se sont familiarisés avec le milieu militaire dans lequel ils vont évoluer dans la première partie de leur carrière. Après la complétion de cette formation, les stagiaires rentreront dans leurs régions militaires respectives pour mettre en pratique leurs nouvelles capacités.

De plus, la formation doit permettre aux jeunes sous-officiers, après spécialisation, d’accéder à une fonction d’encadrement de premier niveau dans les trois forces : terrestre, aérienne et navale. Ainsi, l’EFSOK est un outil renouvelé qui joue et jouera un rôle majeur dans la professionnalisation des FARDC.

La relance de l’EFSOK a reçu le soutien de l’Union Européenne, qui a débloqué en 2009 deux millions d’euros à cet effet. La coordination de la conception de formation a été confiée à la Coopération Militaire Française, tandis que les travaux de réhabilitation du site de Kitona ont été lancés par EUSEC RD Congo, la mission de conseil et d’assistance de l’Union européenne en matière de réforme du secteur de la sécurité dans le domaine de la défense.

La relance de l‘EFSOK s’inscrit dans le Programme d’Action entre le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants (MDNAC) et la mission EUSEC RD Congo, qui soutient la mise-en-œuvre du Plan de Réforme de l’Armée (PRA), tel qu’entériné par le MDNAC.

www.groupelavenir.cd

Recommended For You

About the Author: Malou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*