Rapport Mensuel provincial de Kinshasa Novembre 2015: Monitoring sécuritaire et plaidoyer

  • policePrésence nuisible, dans les arrêts des bus, des agents communément appelés « Bureau Deux ». Ces derniers sont plus actifs dans les endroits à forte circulation comme Yolo Ezo [Commune de Kalamu], Quartier 1 [Ndjili], UPN et Kinsuka-Pompage [Ngaliema] et Rond-Point Ngaba [Commune de Ngaba].

Ils extorquent et brutalisent les personnes qu’ils interpellent, sous les fallacieux prétexte de contrôler l’identité…

  • La Police nationale congolaise (PNC) a étouffé mercredi 18 novembre : une

manifestation des étudiants de l’Institut supérieur d’architecture et urbanisme (ISAU) a été violemment réprimée par des éléments de la Police Nationale, dépêchés sur le lieu.

Ces étudiants protestaient contre la majoration des frais académiques et des frais de logement.

  • 11 novembre, vers la Paroisse Saint Léopold dans la Commune de Ngaliema : un agent de la Rawbank [ancien de Mirador TV] a été retrouvé mort au volant de sa voiture, victime une blessure par balle à la poitrine droite.
  1. ETAT D’AVANCEMENT DE LA REFORME DU SECTEUR DE SECURITE A KINSHASA

2.1. Actions menées par les acteurs étatiques [Assemblée Provinciale, Autorité civile

       locale, Commandement de la PNC et des FARDC…]

  1. a) Réforme de la Police Nationale Congolaise
  • Selon une déclaration faite le 13 novembre par le Commissaire Divisionnaire Charles BISENGIMANA, la  Police Nationale Congolaise se veut professionnelle au service de la Nation et de la population. D’où l’option levée par le Commissariat Général de recruter parmi les meilleurs jeunes, dans les universités et ailleurs…
  • 13 novembre : organisation d’un atelier de formation des Commandants de Police sur la déontologie et la sécurisation de la population.
  1. b) Réforme de l’Armée
  • Révision – par le Service d’Education Civique, patriotique et d’Actions Sociales [SECAS] – des modules de formation des militaires en civisme.
  • Option levée de constituer un bloc programme de formation des militaires en civisme, patriotisme et sujets connexes.

2.2. Actions menées par les acteurs non étatiques

  1. Interaction du RRSSJ-Kinshasa avec les acteurs étatiques [Partage régulier d’informations, actions de plaidoyer et de lobbying]
  • Echange, avec l’Administration communale, autour de la mise à jour de la liste des membres du Conseil Local pour la Sécurité de Proximité [CLSP] de la Commune de Kinshasa ;
  • Echange, avec la Cellule Réforme de la Police [CRP], sur les sujets de formation des membres du CLSP-Kinshasa ;
  • Contact avec l’Hôtel de ville en vue de l’obtention d’une audience auprès du Gouverneur de la ville de Kinshasa, en prélude de l’installation officielle du CLSP-Kinshasa.
  1. Travail de terrain avec les communautés de base [sensibilisation, formation,

monitoring, mobilisation communautaire…]

  • Mobilisation des acteurs locaux de la Société Civile, autour de l’action de plaidoyer du RRSSJ, en faveur de la lutte contre l’impunité au sein de la Justice Militaire.
  1. Implication et rôle des médias dans la mise en œuvre des activités de terrain
  • Rien de substantiel à signaler.

 

III. PREOCCUPATIONS MAJEURES DE LA BASE ET RESULTATS OBTENUS AU COURS DU MOIS

3.1. Préoccupations majeures recueillies auprès des communautés de base

  1. Réforme du secteur de sécurité
  • La faible professionnalisation des policiers, en rapport avec la sécurisation du processus électoral en cours.
  • L’opportunisme du service communément appelé « Bureau 2 »…
  1. Mise en œuvre de l’Accord-cadre et de la Résolution 2098
  • La répression – par la Police Nationale – des manifestations politiques.

3.2. Résultats obtenus au cours du mois

  1. La mise à jour de la liste des membres du Conseil Local pour la Sécurité de Proximité de la Commune de Kinshasa.
  2. Le contenu de la formation des membres du CLSP-Kinshasa.
  1. ENJEUX, DEFIS ET RECOMMANDATIONS

4.1. Les enjeux

  • Vives tensions autour du processus électoral.

4.2. Les défis à relever au mois suivant

1) Rencontrer le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa pour solliciter son

implication dans l’installation officielle des membres du Conseil Local pour la

Sécurité de Proximité.

2) Prendre une part active aux activités de solidarité, planifiées par le Comité Mixte de

Rapprochement en vue de l’amélioration des relations civilo-militaires et policières. .

  4.3. Les recommandations majeures

A la Police Nationale Congolaise

  • Privilégier la formation spécifique des policiers sur les questions liées à la

sécurisation du processus électoral ;

  • Pré disposer l’Inspection Générale de la PNC à jouer pleinement son rôle de contrôle et de surveillance du comportement du policier et des services de la Police avant, pendant et après les scrutins.

A l’Armée

  • Encourager et accompagner les activités de rapprochement avec les civils ;
  • Impliquer les acteurs de la Société Civile dans la sensibilisation sur le respect des droits de l’homme, menée par les Comités de Base.

Kinshasa, le 30 novembre 2015

Télécharger le rapport au format PDF ICI

Le RRSSJ-Kinshasa

Comments are closed