Kisangani : libération de 16 militants des mouvements citoyens après 12 heures de détention

(Radio Okapi)

La police urbaine de Kisangani a relâché samedi 30 septembre dans la soirée seize militants des quatre organisations des mouvements citoyens  qu’elle avait interpellés peu avant midi.

Leur libération est intervenue après 12 heures de détention dans l’amigo de la police de Kisangani.

Les militants de ces quatre organisations citoyennes dont LUCHA, AJDDH, COARDHO et PJC s’apprêtaient à aller déposer au bureau de la représentation de  la CENI à Kisangani un mémorandum réclamant la tenue sans condition des élections avant le 31 décembre de cette année lorsqu’ils ont été interpellés par la police.

« La police nous a encerclé, et nous a demandé de monter dans la jeep. Nous avons été non violents. On nous a acheminés au commandement urbain. […]Et de là, le responsable de la police a procédé à l’identification des manifestants avant de nous envoyer au cachot » relate Maitre Elly Kayembe, un des militants interpelés samedi.

Il souligne cependant qu’aucun traitement dégradant ne leur a été infligé durant leur détention et remercie la police qui a restitué tous leurs biens confisqués lors de l’intervention de la police.

M. Kayembe déplore cependant les conditions environnementales de l’amigo dans lequel ils ont été détenus.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe