Affrontements à Beni : 22 disparus

| |

(Radio Okapi)

Vingt-deux personnes sont portées «disparues ou massacrées» lors des attaques des positions de l’armée par des rebelles ougandais ADF à Beni au Nord-Kivu. Le conseil de sécurité extraordinaire a livré ce bilan, dimanche 8 octobre lors de sa réunion tenue à Kamango.

Les organisations de la société civile et les ONG de défense des droits de l’homme à Beni ont confirmé ce bilan. Elles parlent aussi de dix rescapés, d’une dizaine de motos et un véhicule incendiés.

Selon ces sources, ces personnes auraient été interceptées par les présumés ADF au niveau de «PK-40», sur l’axe Mbau-Kamango, en chefferie de Watalinga, en plein Parc national des Virunga.

Quelques personnes parmi les disparues commencent déjà à regagner leurs habitations. Au moins 5 parmi elles sont arrivées à Nobili, dans la nuit de dimanche à lundi, après une nuit passée dans ce parc.

Un des rescapés a témoigné avoir vu un groupe de personnes habillées en tenue militaire des FARDC arrêter et ligoter des gens.

Il dit s’être enfui dans le parc, à quelques mètres avant d’arriver à l’endroit où étaient positionnés ces présumés ADF.

Pour le porte-parole des opérations Sokola1-Nord, capitaine Mak Hazukay, les personnes interceptées quittaient Kamango pour Beni lorsqu’elles sont tombées dans le piège de l’ennemi.

L’armée contrôle l’axe Mbau-Kamango jusqu’au niveau de PK-38. Des opérations sont toujours en cours sur cet axe, a-t-il poursuivi.

La position des Casques bleus tanzaniens a également été attaquée lundi 9 octobre matin par les mêmes présumés ADF, au niveau de PK-28.

Comments are closed