Procès Abbas Kayonga : le tribunal militaire de Bukavu se déclare incompétent

| |

(Mediacongo.net)

Au cours de la troisième audience du procès Abbas Kayonga, mercredi 8 novembre, le tribunal militaire de garnison de Bukavu s’est déclaré incompétent à poursuivre le commandant de la police de garde au commissariat de la PNC au Sud-Kivu, le lieutenant-colonel Rutabara Rushema Makangila. Il est reproché à cet officier de la  PNC de n’avoir constitué la garde du prévenu Abbas Kayonga que des policiers issus d’une même ethnie.

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu a rendu le verdict de son incompétence dans l’affaire Abbas Kayonga après trois jours d’audience en procédure de flagrance. Ce dernier fait partie de trente personnes poursuivies par la justice militaire «pour manquements graves», en troublant l’ordre public dans la ville de Bukavu à l’aube du dimanche 5 novembre.

S’appuyant sur le code militaire, le tribunal de garnison a justifié sa décision par le fait qu’il ne pouvait juger un militaire ou un policier au-delà du grade de major.

Au cours de cette séance, il a été question de la présentation et de l’identification du 31e et 32e prévenu dans cette affaire, en l’occurrence le commissaire principal commandant de police de garde au Sud-Kivu et de  son garde du corps. C’est après la présentation de ces deux que le tribunal a pu aborder la question de son incompétence dans ce procès.

A l’annonce du verdict, le public qui assistait au procès a affiché sa déception. Il a été d’attendre la réponse de la cour militaire qui va prendre le relais du tribunal militaire de garnison de Bukavu.

Avant ce verdict, un avocat de la défense avait réclamé la liberté provisoire pour un des prévenus, le bailleur du principal accusé, Abbas Kayonga. Mais, le tribunal  n’a pas donné satisfaction à sa requête.

Comments are closed