Sud-Kivu : les miliciens Raïa Mutomboki accusés de commettre plusieurs exactions dans le territoire de Kahele

| |

(Radio Okapi)

Les miliciens du groupe Raïa Mutomboki sont accusés de commettre des exactions dans plusieurs localités de la région de Bunyakiri en territoire de Kalehe (Sud-Kivu). Des populations ont été victimes des pillages, enlèvement et rançonnements, dénoncent les activistes des droits de l’homme. Ces miliciens ravissent des chèvres, produits alimentaires et des champs, des motos, …

Les mêmes sources citent le cas du centre de Kambali, Kamananga et Ebisha en groupement de Kalima et le petit centre de Bitale pillé par les Raïa Mutomboki de Shukuru et de Hamakombo, jeudi 30 novembre et vendredi 1er décembre.

Ces assaillants ont pris en otage au niveau de la localité d’Ebisha deux passagers d’une moto qui allaient à Bulambika. La société civile n’a aucune nouvelle de ces personnes enlevées.

La population demande un renforcement des forces de sécurité dans la zone.

Le chef de poste de Bunyakiri, contacté par Radio Okapi, confirme les vols et pillages par les miliciens. Mais il révèle qu’à certains endroits, ces milices bénéficient aussi de la complicité de certains habitants.

Selon lui, il est temps d’envoyer « le bataillon des FARDC promis par les autorités pour protéger la population locale », déjà sous les menaces de plusieurs groupes armés.

Comments are closed