Rapport de monitoring des aspects sécuritaires des élections

| |

(RRSSJ)

 

La situation sécuritaire dans le Kasaï Occidental est en train d’évoluer positivement malgré ça et là, la présence des poches de résistance des anciens miliciens. C’est le cas des derniers affrontements entre miliciens et FARDC dans le groupement MBAU le 29 novembre, à 20 kilomètres de la ville de Tshikapa, faisant ainsi des morts dans les deux camps et des déplacés. Dans la ville de Kananga, le Maire de la ville a interdit toute manifestation publique, pis encore ; tout attroupement de plus de quatre personnes au motif de préserver la sécurité des personnes et de leurs biens.

La dernière marche pacifique des partis politiques de l’Opposition et des forces sociales a été violemment réprimée par les services de sécurité, déployés dans tous les recoins de la ville de Kananga.Quelques blessés par balles ont été enregistrés lors de la répression violente de cette marche par les forces de sécurité dont certains dirigeants des partis politiques.

 

RAPPORT KASAI CENTRAL NOVEMBRE 2017.

Comments are closed