Rapport de monitoring des aspects sécuritaires des élections

| |

(RRSSJ)

Le mois de novembre 2017 a débuté certes, par la publication tant attendu du calendrier électoral par la CENI le 05 novembre 2017, projetant les élections en décembre 2018, après la pression tant au niveau national et international, avec espoir de trouver une voie de sortie de la crise. Ce calendrier qui prévoit l’organisation des élections générales et plus particulièrement les élections présidentielles le 23 décembre 2018, a suscité de vive contestation dans la classe politique Congolaise. Presque toutes les parties prenantes au processus dénoncent la violation de la constitution et autres lois du pays par la CENI, par exemple : calendrier présenté par la CENI viole à la fois la constitution de la République, la loi électorale et l’accord du 31 décembre 2016.

 

 

RAPPORT KINSHASA NOVEMBRE 2017.

Comments are closed