Reddition des trois rebelles de la LRA à Ango

| |

(Radio Okapi)

Trois combattants de la LRA sont sortis mercredi 6 juin de la forêt dans la localité Banda située à 185 km au nord de la cité d’Ango (Bas-Uele). Selon des sources locales, cette reddition est consécutive à la campagne de sensibilisation que mènent les FARDC avec l’appui de la société civile à travers une radio locale exhortant les rebelles ougandais à quitter la brousse.

Outre ces trois éléments de la LRA, il y a également une femme d’un de ces combattants et ses deux enfants. Cette femme congolaise avait été kidnappée il y a cinq ans à Bangadi, une localité du territoire de Dungu dans le Haut-Uele.

Selon la société civile locale, les messages diffusés à longueur des journées à travers la radio FM/Banda commence à porter des fruits. Ces messages appellent les rebelles ougandais à quitter la forêt.
Mardi dernier, quatre enfants de moins de 17 ans et une femme ont été relâchés par la LRA dans la même localité après 4 mois de captivité.

Ces personnes étaient munies de deux lettres, dont l’une en anglais et l’autre en lingala, écrites par des rebelles de la LRA en forêt. Dans ces deux correspondances adressées aux autorités locales, ils ont manifesté leur souhait de sortir de la jungle.

En réaction, le porte-parole des FARDC, secteur opérationnel des Uele, Carlos Kalombo, les exhorte à quitter la forêt, assurant qu’ils seraient protégés par les forces de sécurité et de défense congolaises, en attendant le processus de rapatriement dans leur pays natal.

Comments are closed