Marche 25 février : S. Kasongo n’avait pas ordonné de tirer à balles réelles (HRW)

| |

(7sur7.cd)

elon le rapport du 29 juin dernier de HRW, au cours des manifestations du 25 février dernier, le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa n’avait pas donné l’ordre aux policiers de tirer à balles réelles sur les manifestants.

« À l’occasion d’une parade organisée le 24 février, le Général Sylvano Kasongo, commissaire de la police provinciale de Kinshasa, a donné ordre à la police de ne pas tirer à balles réelles sur les manifestants pendant les marches programmées le lendemain, et a fixé un objectif de « zéro morts ».

« Deux agents de police ont confirmé à Human Rights Watch avoir reçu explicitement l’ordre de ne pas tuer les manifestants », poursuit l’ONG américaine.

Selon Human Rights Watch, après les condamnations générales exprimées suite à la répression du 21 janvier dernier, les autorités congolaises avaient semblé changer de tactique avant les manifestations du 25 février.

Comments are closed