Beni: 8 miliciens tués au cours de deux attaques simultanées contre les positions FARDC

| |

(Media congo)

Au moins huit personnes sont mortes et une arme à feu du type Ak47 récupérée. C’est le bilan provisoire de deux attaques simultanées contre les positions des Forces Armes de la RDC (FARDC) tôt le matin de ce jeudi 5 juillet 2018 en chefferie des Bashu, territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Il s’agit des rebelles présumés ADF qui ont lancé une attaque contre les militaires FARDC à Kalyanzuki, aux environs de 5 heures 30 minutes. Il y a eu un accrochage et les forces loyalistes ont réussi à neutraliser cinq combattants, puis récupérer une arme à feu.

À 6 heures, ce sont les miliciens Maï-Maï du groupe UPLC (Union des Patriotes pour la Libération du Congo) qui ont tenté d’attaquer une position des FARDC à Kanyihunga. Lors de cet affrontement, trois miliciens ont été tués, selon capitaine Mack Hazukay, porte-parole militaire dans l’opération Sukola 1.

« Les rebelles ADF ont attaqué notre position ce jeudi matin à 5 heures 30. Nous avons neutralisé 5 rebelles et une arme AK 47 récupérée. À 6 heures les Maï-Maï du groupe UPLC ont attaqué une de nos positions à Kanyihunga et le bilan provisoire fait état de 3 Maï-Maï tués. Il s’agit des attaques simultanées des ADF et Maï-Maï contre nos positions », a-t-il expliqué.

Toutes les activités ont été paralysées à Kanyihunga suite à cet affrontement. La population qui exerce des activités agricoles dans le Graben n’a pas eu droit d’y accéder.

L’armée invite la population à se désolidariser des groupes négatifs et indique que les opérations de ratissage se poursuivent dans les zones où se sont déroulées le combat.

Comments are closed