Beni-incursions à répétition des ADF : les propriétaires des concessions cèdent à la pression de la jeunesse, début de l’abattage d’arbres à Ngadi

| |

(7sur7.cd)

Devenu la cible des rebelles ADF avec les attaques des positions des éléments FARDC et les pillages des biens de populations, le quartier Ngadi risque de rester inhabité.

Après la dernière attaque mardi dernier où ces présumés rebelles se sont affrontés aux éléments FARDC dans un violent combat causant le déplacement massif de la population dans le centre ville de Beni, la jeunesse et la société civile sont passées à la vitesse supérieure contre les propriétaires ayant des concessions forestières dans ce quartier.

Selon eux, ces concessions seraient un lieu où l’ennemi vient se cacher pour avoir la facilité d’opérer en toute quiétude.

Pour Ira Dubatsu président des jeunes de Ngadi qui se félicite de cette action, ceci permettra aux éléments FARDC et la Monusco à vite réagir en cas d’attaque des assaillants.

Il appelle la population à urgemment alerter les éléments de l’ordre si les suspects sont visibles. Il invite aussi les habitants ayant fui leurs domiciles à les regagner, car dit-il, les herbes continuent à pousser dans leurs maisons.

Toutefois, il demande au ministre national de l’Enseignement primaire (Epsp) de prendre des mesures urgentes pour que la rentrée scolaire soit effective dans ce quartier où toutes les écoles de la place restent fermées.

Même cas pour les écoles de Ngite et une partie de Bel-Air Munzambayi et Kasinga, pas de rentrée scolaire.
Les portes des écoles de ce coin restent closes suite aux incursions des rebelles ADF qui ont poussé la population à abandonner ces milieux.

Comments are closed