Kananga : décès d’une mineure à la suite d’un viol collectif

| |

(Radio Okapi.net)

Une fille de 14 ans est décédée jeudi 20 septembre à la suite d’un viol collectif, indiquent ce mardi 25 septembre le médecin qui l’a reçue à l’hôpital et le tribunal de grande instance de Kananga. L’affaire a été révélée aux instances judiciaires par l’amie de la victime qui a aussi donné des informations sur les circonstances de la mort de la victime.

Une femme âgée de 32 ans, accusée de proxénétisme est gardée au cachot du parquet près le Tribunal de grande instance de Kananga. Elle est accusée d’avoir recruté ladite fille de 14 ans pour rendre des services sexuels au convoyeur d’un camion.

Cette mère de famille présumée proxénète a été arrêtée à la fin de semaine dernière, après avoir été dénoncée par l’amie de la victime.

Le parquet près le Tribunal de grande instance de Kananga rapporte que cette femme est poursuivie pour proxénétisme, parce qu’elle a cédé une mineure au convoyeur d’un camion, moyennant une somme d’argent. La fille a par la suite trouvé la mort et son bourreau est jusque-là introuvable.

L’amie de la victime qui a dévoilée l’affaire a également été arrêtée pour complicité de viol.

Elle est gardée, pour l’instant, à la cellule spéciale pour enfant de la prison centrale de Kananga, en attendant sa comparution jeudi 26 septembre au tribunal pour enfants.
La fille violée a été inhumée deux jours après sa mort.

Comments are closed