Ituri : 11 personnes tuées dans les affrontements entre les FARDC et un groupe d’hommes armés à Muganga

| |

(Radio Okapi.net)

Onze personnes dont trois militaires ont été tuées et 9 autres blessées lors des affrontements samedi 3 novembre entre les FARDC et un groupe d’hommes armés à Muganga,en territoire de Djugu (Ituri), indiquent des sources locales.

Ces sources renseignent que des hommes armés, munis des flèches et des fusils ont attaqué samedi vers 4 heures le camp des FARDC à Muganga dans le groupement Sumbuso en chefferie de Bahema Nord.

Certains témoins qui ont fui dans les camps de pêche de Muguma et de Bwero en chefferie de Mokambo avancent le bilan de 11 morts dont trois militaires et de 9 blessés. Ces derniers sont internés à l’hôpital d’Angumu pour des soins.

Le chef de Bahema Nord rapporte que 4 corps de civils et de trois militaires ont été aperçus par les habitants et acheminés à Tchomia. Il ajoute que les recherches se poursuivent pour identifier d’autres victimes.

Le député provincial Claver Bedidjo dénonce ces attaques à répétition contre les positions des FARDC. Il demande au gouvernement de prendre ce problème au sérieux et des donner aux FARDC des moyens conséquents pour traquer ces hommes armés.

Radio Okapi n’a pas réussi à joindre le porte-parole des FARDC dans la province pour sa version des faits. Cependant, des sources officielles ont déclaré que ce sont des FARDC qui ont attaqué les positions des assaillants repérés dans la région sans fournir le bilan de ces combats.

Comments are closed