RDC : le regain des kidnappings inquiète la population de Rutshuru

| |

(Radio Okapi)

Les kidnappings des civils qui se multiplient dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu inquiètent la population. Les autorités politico-administratives ont affirmé mardi 29 janvier fournir des efforts pour mettre fin à cette situation. Mais, la société civile n’en est pas rassurée, estimant que l’impunité dont jouissent les auteurs de ces actes reste la principale raison de la persistance de cette insécurité.

En ce mois de janvier seulement, au moins 44 personnes, majoritairement des femmes, ont été kidnappées dans la région de Kiwanja, dont onze enfants. Selon la police territoriale, les auteurs seraient les éléments des groupes armés ainsi que les jeunes du milieu, « à la recherche des gains rapides ». Elle a aussi évoqué le cas de règlement des comptes.

Le président de la société civile de Kiwanja, Kasongo Saidi quant à lui, soutient que l’impunité et la complicité de la population seraient à la base de la recrudescence des cas de kidnappings dans la région.

« Le problème de kidnapping, il y a le problème d’impunité, les gens ne sont pas punis. Et en plus de cela, il y a complicité de certaines autorités même de nous la population. Donc, nous sommes complices pour le problème de kidnapping », a-t-il reconnu.

Selon Kasongo Saidi, cette situation appauvrit davantage les parents, qui ne parviennent même pas à payer les frais scolaires de leurs enfants. Ainsi, plusieurs enfants n’étudient plus parce que leurs parents déjà pauvres doivent trouver de quoi payer la rançon aux ravisseurs.

De leur côté, les autorités politico-administratives et sécuritaires estiment que la solution reste la franche collaboration entre les autorités, les services de sécurité et la population.

Comments are closed