RDC : l’armée arrête un chef milicien « déclencheur » des violences communautaires à Fizi

(ACTUALITES.CD)

L’armée congolaise a annoncé, vendredi 7 juin, avoir arrêté Nizigihimana Jérémie alias Shaka Justin, un des responsables de la milice Ngumino en majorité constituée des Banyamulenge dans les territoires de Fizi et Uvira.Contenus SponsorisésÀ Découvrir AussiSurplus de smartphones vendus jusqu’à -80%EnchèreVIPpar Taboola

Considéré comme la troisième personnalité de la milice, Nizigihimana a été appréhendé à Uvira alors qu’il venait de Minembwe pour se ravitailler en médicaments pour soigner les combattants blessés lors des affrontements avec les FARDC.

Il est accusé par l’armée d’être à la base de l’assassinat par balle d’un chef coutumier de la communauté banyindu déclenchant les violences entre les communautés de la région.

« Cet assassinat avait déclenché le conflit intercommunautaire dans cette partie de la province du Sud-Kivu. Pour le moment, il est à la disposition des services spécialisés en attendant d’être traduit en justice pour répondre de ses actes », fait savoir à ACTUALITE.CD le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’opération Sukola 2 Sud au Sud-Kivu.

Plus de 20.000 déplacés sont enregistrés suite aux violences qui ont traversé du territoire de Fizi au territoire de Mwenga, sans compter les pertes en vies humaines également signalées. De nombreuses habitations ont été incendiées notamment dans les villages Kisombe, Bigalagala, Kabingo, Kinyokwe, Irumba à Minembwe, dans le territoire de Fizi.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe