Nord-Kivu : Des pygmées demandent l’implication de Mbusa Nyamwisi dans la pacification de Beni, bastion des ADF

(7SUR7.CD)

Les premiers occupants du Congo (pygmées) disent avoir « assez » de la persistance de l’insécurité entretenue par les rebelles Ougandais ADF et les Maï-Maï dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.


Ceux-ci, estiment que le retour de Mbusa Nyamwisi au pays après 7 ans d’exil, va apporter une « pierre angulaire » à la restauration de l’autorité de l’Etat dans la région. 


« Nous sommes exterminés. Nous ne savons plus comment survivre. Même nos huttes sont détruites par les ADF. Faire les travaux champêtres devient de plus en plus difficile pour nous. Les rebelles nous pourchassent. Nous avons besoin de regagner nos champs. Nous avons vraiment besoin de la paix. Nous avons appris que Mbusa Nyamwisi est rentré au pays, alors qu’il plaide pour nous afin de traquer l’ADF », souhaitent-ils.

Craignant pour leur vie, la majorité des pygmées basés dans la partie Est du territoire de Beni se sont réfugiés dans la commune rurale d’Oicha. 

Sur place, ils sont pointés du doit dans plusieurs actes de vol des biens des habitants (Bantous).

Dans la région, ces pygmées dépourvus des moyens de survie sont, tout de même, attaqués par différentes maladies.
 
Notons par ailleurs que lors de son passage au grand Nord-Kivu (Butembo-Beni) en juin dernier, le leader du RCD/KML Mbusa Nyamwisi a indiqué qu’il rentre de son exil pour appuyer le gouvernement en place dans l’éradication de la maladie à virus Ebola ainsi qu’à l’insécurité grandissante qui sévit dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe