RDC : Un député alerte sur le détournement des fonds alloués aux opérations de traque des ADF à Beni

(7SUR7.CD)

Les fonds alloués aux opérations militaires dites de « grande envergure » lancées le 30 octobre 2019 par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pour la traque des forces négatives dans l’Est du pays et particulièrement dans la région de Beni au Nord-Kivu, seraient détournés.

L’alerte est faite à 7SUR7.CD ce mercredi 13 mai 2020 à Goma par le député provincial Saidi Balikwisha qui affirme que la majeure partie du budget serait détournée par des officiers militaires.

Il estime que cela justifie le manque de motivation observé dans le rang des soldats congolais, dont la plupart disent passer des jours sans même manger.

« Depuis plus d’un mois, il y a un certain relâchement, une certaine démotivation du côté de nos militaires qui ne savent pas quoi faire quand il y a des alertes sur des attaques rebelles. Et quand je me suis posé la question, j’ai découvert qu’il y aurait détournement des fonds alloués aux opérations militaires dans la région de Beni. On entend qu’il y a des sommes débloquées pour appuyer les opérations, mais arriver sur terrain les militaires sont abandonnés », a fait savoir cet élu du territoire de Beni.

Le porte-parole de l’armée dans la région joint par 7SUR7.CD, rejette en bloc toutes ces allégations et invite le député Balikwisha à ne pas politiser une question liée à la sécurité.

« Qu’on ne politise pas la question sécuritaire. La sécurité n’est pas la politique…Ce sont des fausses accusations, c’est très grave et je pense que s’il a des preuves, il sait où déposer sa plainte contre ces officiers qui auraient détourné », a dit le lieutenant Antony Mualushayi porte-parole de l’armée dans la région.

Pour rappel, depuis le lancement des opérations militaires de grande envergure en octobre 2019, l’armée dit avoir neutralisé une centaine des rebelles ADF et a récupéré plusieurs de ses grands bastions.

En revanche, plus de 500 civils ont été tués par les rebelles ADF au cours de cette période, d’après les statistiques livrées par une agence locale des droits humains.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe