Beni: 2 policiers aux arrêts pour le meurtre d’un jeune manifestant

(MEDIACONGO.NET)

Deux éléments de la police nationale congolaise ont été arrêté dans la ville de Beni, car ils sont accusés d’être les auteurs du meurtre de Fredy Marcus, un militant du mouvement Lutte pour le changement (Lucha), meurtre survenu le jeudi 21 mai 2020 lors d’une manifestation contre l’insécurité dans la ville. Ombeni Mongisa Erick, de la légion nationale d’intervention (LNI) est désigné comme le policier qui a tiré à balle réelle sur les manifestants. L’autre policier est poursuivi pour avoir utilisé une arme létale sur des manifestants non armés.

Juste après la manifestation, les policiers envoyés dans le but d’«encadrer les manifestants» ont été contrôlés au siège de leur État-major afin de connaître l’identité des tireurs. Ces derniers auraient lancé des gaz lacrymogènes et tiré à balles réelles en présence du commandant de la police de la ville de Beni, le colonel François Kabeya.

Les militants de Lucha exigent une audience de flagrance contre ces policiers pour qu’ils répondent de leurs actes. Selon Esaï Liko, l’un des militants de ce mouvement, ce meurtre intervient alors que ceux qui avaient déjà tué un autre militant, répondant au nom de Obadi, en novembre 2019,n’ont jamais comparu ou encore jamais été identifiés. Ce militant de la Lucha exige ainsi que justice soit faite contre ces policiers, pourtant censés encadrer les manifestants.

En dehors de Fredy Marcus,qui est décédé,d’autres manifestants ont été blessés et certains ont été interpellés avant d’être relâchés plus tard. La dépouille de Fredy Marcus se trouve à la morgue de l’hôpital général de référence de Beni, en attendant l’inhumation.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe