turi : Après CODECO, une autre milice dénommée FDBC s’engage à mettre fin aux hostilités à Djugu

(7SUR7.CD)

La Force pour la Défense de la Balkanisation du Congo (FDBC), une autre milice active en territoire de Djugu dans la province de l’Ituri, accepte la main tendue du chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi, et decide de mettre fin aux exactions.

Ce groupe armé a manifesté cette volonté de faire la paix en signant un acte d’engagement unilatéral ce jeudi 10 septembre 2020, à l’issue des pourparlers avec les leaders d’anciens groupes armés, dépêchés en Ituri par le président de la République pour une mission de pacification.

La signature de cet acte d’engagement a eu lieu à Lipri dans le groupement Tsili, secteur des Walendu-Djatsi en territoire de Djugu, où est basée cette milice.

« Nous avons décidé d’arrêter de commettre des exactions suite à l’appel lancé par le président Félix Tshisekedi et nous lui avons remis un cahier de charge par le biais de ses émissaires. Ce que nous pouvons passer comme message à la population, c’est de vaquer librement à ses activités et de ne plus avoir peur de nos éléments », a déclaré Tchui Mutambala, chef d’état-major de ladite milice, dans une interview exclusive accordée à 7SUR7.CD.

Floribert Ndjabu, chef des négociateurs venus de Kinshasa salue l’engagement pris par ce groupe armé et appelle la population à soutenir ladite mission.

Le mercredi 09 septembre 2020, une autre milice basée à Gutsi, dans le secteur des Walendu-Djatsi (Les assaillants de Gutsi) a également accepté de faire la paix, en signant ledit acte d’engagement unilatéral.

Depuis le début de cette mission de pacification en territoire de Djugu le 13 juillet dernier, 5 différentes milices ont accepté d’adhérer au processus de paix.

Il s’agit de ALC/CODECO (Armée de Libération du Congo/Coopérative pour le Développement Économique du Congo), URDPC/CODECO (Union des Révolutionnaires pour la Défense du Peuple Congolais), ARDPC/CODECO (Armée des Révolutionnaires pour la Défense du Peuple Congolais), les assaillants de Gutsi et la FDBC.
 
Hormis celà, plusieurs autres factions de la milice URDPC/CODECO, disséminées dans les secteurs des Walendu-Djatsi et Walendu-Pitsi s’étaient également inscrites dans la logique de leur état-major basé au village Lodjo, dans le groupement Linga, de faire la paix.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe