Ituri : Au moins 50 civils tués par des présumés rebelles ADF en 2 jours à Irumu

(7SUR7.CD)

Au moins 50 civils ont été tués et plus de 30 autres enlevés par des présumés rebelles ADF en 2 jours durant la semaine en cours dans plusieurs groupements du territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri. 

L’information est confirmée à 7SUR7.CD, par Babanelao Étienne, chef de la chefferie de Banyali-Tchabi et la société civile locale. 

« Nous traversons un moment difficile ces derniers jours dans le territoire d’Irumu. Depuis la soirée du mardi jusqu’au mercredi 09 septembre 2020, plusieurs personnes ont été tuées par les assaillants et d’autres  enlevées », a confié Babanelao Étienne, chef de la chefferie de Banyali-Tchabi dans un entretien téléphonique accordé à 7SUR.7.CD, ce jeudi 10 septembre 2020.

« Nous comptons plus de 45 civils tués depuis mardi dernier dont 40 à Belu et ses environs, 7 à Tondoli et 3 à Zungukuka. Il y a plus de 35 autres enlevés  dans deux chefferies du même territoire », a déclaré Lingasa Benago Raphaël, président de la société civile de la chefferie de Banyali-Tchabi.

Il ajoute que ces rebelles traversent par le groupement Tondoli à la limite avec le Nord-Kivu afin d’aller tuer et kidnapper  les civils en territoire d’Irumu.

Cependant, il déplore l’absence des éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans cette partie du pays pour restaurer l’autorité de l’État dans le territoire d’Irumu.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe