Ituri : Le chef d’état-major de l’armée exige le retrait immédiat de tous les militaires commis à la garde des sites miniers

(7SUR7.CD)

Le chef d’état-major général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ordonne à tous les militaires commis au gardiennage des sites miniers et unités de production, de se retirer « immédiatement ».

C’est l’une des mesures prises par le général d’armée Célestin Mbala qui séjourne en Ituri depuis le vendredi 11 septembre dernier.

Le général major Léon Richard Kasonga, porte-parole des forces loyalistes qui a divulgué cette décision au cours d’un point de presse tenu le lundi 14 septembre 2020, a indiqué que l’objectif poursuivi est d’éviter la circulation des militaires avec des armes et tenues militaires, en dehors des heures de service.

« En direction des opérateurs économiques installés en République Démocratique du Congo, interdiction formelle d’utiliser les militaires et policiers dans leurs installations. Retrait immédiat des militaires et policiers commis au gardiennage des sites miniers et unités de production », a déclaré le communicateur des FARDC.

Toutefois, il affirme que les opérateurs économiques qui veulent bénéficier de services des militaires et des policiers sont tenus d’adresser leurs demandes à l’armée et à la police.

Il sied de noter que de nombreux militaires et policiers sont détachés dans des sites miniers, où travaillent des exploitants chinois en province de l’Ituri.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe