Reforme de la Police Congolaise : le Nord-Kivu désormais doté d’un centre d’instruction de la police, une première de son histoire

[Digitalcongo.net]  Auparavant, il fallait se rendre au centre de Kapalata à Kisangani, en province Orientale ou à Bukavu au Sud-Kivu pour accéder au centre d’instruction de la police nationale congolaise.

La province du Nord-Kivu dotée d’un centre d’instruction de la Police, le Général Charles Bisengimana , Commissaire Général  en mission d’inspection du processus de la reforme de la Police Nationale Congolaise, a visité ce mercredi, le 21 mars 2012  les bâtiments construits sous le financement du fonds de stabilisation de l’Est de la Rdc.

Il fallait à l’époque se rendre au centre de Kapalata à  Kisangani ou à  Bukavu pour accéder au centre d’instruction de la police.

Désormais le Nord-Kivu vient de se doter de son propre centre, une première dans son histoire. Ce défi vient d’être relevé grâce au financement de fonds de stabilisation de l’Est de la Rdc, les travaux de construction de 9 dortoirs, 5 salles de cours, un réfectoire, une cuisine et  un centre médicale, ont coûté une enveloppe de 3 millions de dollars américains, comme l’a expliqué le responsable de l’ UNOPS  maître  d’ouvrage.

Le Général Wafi Abdalla, de la police de Nations-Unies au Congo Démocratique a rassuré que  l’appui de la Communauté Internationale suivra pour la formation des policiers dans ce centre d’inscription.

Ce centre d’inscription de Mugunga, situé à une dizaine de kilomètres de Goma recevra 480 policiers comme capacité d’accueil, a indiqué le Commissaire Général, le Général Charles Bisengimana.

Il a procédé également à la visite de deux autres ouvrages construits sur le même site sous le financement de l’Union  Européenne. Ces ouvrages serviront d’un centre d’hébergement des 150 éléments du Groupe Mobile d’Intervention, Charles Bisengimana précise que c’est parmi les retombés de la réforme que s’est assignée la Police Nationale Congolaise, en partenariat avec la Communauté Internationale, depuis les accords de paix de Mars 2008.

Le Général Charles Bisengimana a remercié le Gouverneur du Nord-Kivu pour avoir disponibilisé le terrain pour l’exécution de ce projet.

Le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise a visité le chantier de l’école du cinquantenaire encore en chantier, ouvrage construit non loin du centre d’instruction de la police à Mugunga,  sur financement propre du Gouvernement Provincial.

Il a encouragé Julien Paluku pour cette vision de la reconstruction du Pays. Cette école d’élite recevra des élèves sélectionnés pour des options techniques, rares en province, comme l’a expliqué Julien Paluku à son hôte de marque.

Le Gouverneur de Province satisfait du processus de la réforme en cours dans sa province, ceci permettra d’instaurer totalement l’Autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire au Nord-Kivu, a-t-il reconnu.

Rappelons que le Nord-Kivu a reçu l’an dernier, plus de cinq cents policiers venus du centre d’instruction de Kapalata, l’impact de ce renforcement de la police est très visible dans la sécurisation des populations et de leur bien. Beaucoup reste à faire comme l’a reconnu le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise au cours d’un point de presse animé à Mugunga.

Bientôt la construction des tribunaux de paix  dans chaque territoire du Nord-Kivu

Le Vice Gouverneur de province, le Ministre Provincial de la Justice,  le Premier Président de la Cours d’appel de Goma et d’autres personnages du secteur de la justice, ont examiné ensemble, les priorités de la construction des Tribunaux de Paix dans chaque territoire de la province du Nord-Kivu.

La canalisation des appuis financières et la plaidoirie du déploiement du personnel judiciaire compétent est indispensable pour que, désormais, les litiges qui ressortent de la compétence du Tribunal de Paix (Tripaix) ne soient plus réglés au Tribunal de Grande Instance de Goma (TGI-Goma), a été au cœur de la rencontre, dans l’objectif d’orienter les dossiers judiciaires, selon les compétences de chaque instance.

Le Vice Gouverneur de la Province du Nord-Kivu, Feller Lutaichirwa, qui a présidé cette réunion, souhaite voir toutes ces dispositions,  en œuvre pour accompagner l’appareil judiciaire dans le processus de la reforme de la justice au Congo. C’est en ce  terme qu’une  plaidoirie  est lancée pour l’exécution de ce projet pour l’intérêt de la population.

Pour les ouvrages construits déjà dans quelques territoires, pour loger les Tribunaux de Paix, il s’agira de procéder le plus vite possible à leur inauguration.

Selon le Ministre provincial de la Justice, Tuyihimbaze Ruchogoza cet appui ne concerne pas la prise en charge alimentaire des prisonniers des maisons pénitentiaires de la place. II a évoqué les problèmes lié aux conditions d’incarcérations compte tenu des certaines infrastructures en mauvais état.

Cependant les efforts sont déployés, avec l’aide des partenaires humanitaires pour l’amélioration des conditions carcérales en province, a-t-il poursuivi.

Les guerres à répétition que la région a connues  sont à la base de la destruction en majorité des maisons des détentions, d’autres datant des la période coloniale.

D’où l’implication de l’autorité provinciale pour relever ce défi.

Pour la maison d’incarcération de Munzenze, il y a un projet de la construction de trois salles pour dissocier les prisonniers civils des prisonniers militaires afin d’éviter le pire qui survient souvent à cause des conditions malveillantes d’incarcération, a renchéri le Ministre provincial.

Faire un plaidoyer à Kinshasa pour le déploiement des magistrats des tribunaux de Paix, initier des réunions pour le comité de pilotage au niveau de la Province constituent des grandes décisions arrêtées dans la réunion pour des solutions aux cas concrets liés aux problèmes évoqués.

Digitalcongo.net

Recommended For You

About the Author: Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*