RDC-Ituri : le bilan des affrontements entre l’armée et les miliciens CODECO s’est alourdi à 33 morts après de nouveaux combats lundi

(ACTUALITES.CD)

Les Forces armées de République démocratique du Congo (FARDC) ont intensifié la pression sur les miliciens CODECO qui s’étaient retranchés dans la localité Ngwala, au pied du Mont bleu, au sud-est de la ville de Bunia. Après le ratissage mené lundi, l’armée affirme avoir tué 12 autres miliciens et en capturé 6.

Ce qui porte à 33 morts dont deux militaires, selon les FARDC, depuis le début des affrontements vendredi dernier près de Bunia.

« Après la conquête par les forces armées d’Ezezkere et Ngwala considérés comme des bastions des groupes armés ALC (Armée de libération du Congo), les forces armées de la République démocratique du Congo continuent à maintenir la pression sur ces groupes armés. Hier (lundi) 12 éléments de ce mouvement sont neutralisés lors des opérations musclées menées par votre armée contre ces génocidaires », a dit à la presse, le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des FARDC en Ituri.

L’armée a utilisé des hélicoptères de combats en appui. Elle invite la population à la vigilance et à dénoncer les assaillants.

« Suite à l’intensification des opérations avec l’appui des hélicoptères des, ces miliciens sont en débandade dans plusieurs quartiers périphériques. C’est pourquoi, l’armée a également capturé 6 de ces miliciens avec plusieurs munitions de guerre dans la localité de Mandro. Étant en débandade, le commandant des opérations, le général Yav Philémon toute la population à la vigilance pour dénicher ces terroristes », a ajouté le porte-parole.

Les récents affrontements près de Bunia ont provoqué les déplacements massifs des populations des localités et quartiers périphériques de la ville.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe