RDC : Treize auteurs présumés de l’insécurité à Lubumbashi aux arrêts

(ACTUALITES.CD)

Treize personnes, présumées auteures de l’insécurité à Lubumbashi ont été présentées ce vendredi 3 janvier au gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe.

Il s’agit de trois militaires et dix civils arrêtés par la police pour implication présumée dans des actes de banditisme urbain dans la ville cuprifère.

Notre source à l’Inspection provinciale de la police signale que ces personnes sont membres de trois groupes différents.

«Le premier groupe est celui de trois militaires arrêtés pour violation des consignes et dissipation des munitions, le deuxième est celui dirigé par un certain Shambuyi, spécialiste en braquage des banques à Lubumbashi, et le troisième groupe ce sont des personnes qui se font passer pour agents de l’ordre, et ils ont été appréhendés pendant la période des festivités. Ils sont accusés d’avoir opéré dans une quarantaine de ménages», rapporte notre source.

Ces personnes arrêtées sont entre les mains de la justice pour instruction de leurs dossiers. Au dernier trimestre de l’année 2019, Lubumbashi, deuxième ville du Congo-Kinshasa, a fait à face à une flambée des cas d’insécurité.

Devant, le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabulo a décidé d’installer, en ville, des centres de coordination des opérations qui devront  » surveiller et contrôler les mouvements des patrouilleurs et s’assurer de la sécurité des personnes et de leurs biens ».

Actuellement, ces centres sont opérationnels dans les 7 communes qui composent la ville de Lubumbashi. Il s’agit des communes annexes, Lubumbashi, Kampemba, Rwashi, Kenya et Katuba. José Mukendi

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe