RDC: plus de 30 personnes enlevées par des présumés rebelles de la LRA à Dungu

(Radio Okapi)

Plus de trente personnes ont été enlevées dans la nuit de lundi à mardi dernier par des hommes armés à Ngilima, village situé à 45 kilomètres au nord de Dungu-centre (Province Orientale), a indiqué vendredi 12 juin un membre de la Commission Justice et Paix du diocèse catholique de Dungu. Selon lui, douze des personnes enlevées ont été relâchées suite à une intervention des FARDC. Les rescapés indiquent qu’ils ont été utilisés par leurs ravisseurs, qu’ils identifient entre autres comme des rebelles ougandais de la LRA, pour transporter des biens pillés.

Selon la Commission paroissiale Justice et Paix de Dungu, les assaillants identifiés aux rebelles de la LRA et aux éleveurs armés Mbororo se sont introduits dans plusieurs maisons de Ngilima, sans tirer un seul coup de feu. Ils ont emporté plusieurs biens, notamment des sacs de paddy et de riz blanc, de l’huile de palme ainsi que des chèvres.

L’abbé Godefroid Mibongilowada, de la Commission Justice et Paix de Dungu, indique que le secteur opérationnel des FARDC à Dungu a lancé une traque contre les ravisseurs.

C’est ainsi que douze personnes, dont des femmes, sont retournées mardi soir aux villages de Kata-Masua et Makembe à 7 et 8 kilomètres au nord de Ngilima. Elles ont été déshabillées par les ravisseurs.

Les rescapés ont affirmé à la commission Justice et Paix que leurs ravisseurs portaient des armes à feu ainsi que des machettes et des flèches. Les FARDC sont dans leur poursuite dans la forêt au nord-ouest de Ngilima pour obtenir la libération d’autres otages.

Joint au téléphone par Radio Okapi, l’administrateur du territoire de Dungu, Edmond Lokakao, dit attendre le rapport de ses collaborateurs de Ngilima pour se prononcer sur cet incident.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe