RDC : Reddition de 500 miliciens Maï-Maï au Tanganyika

(ACTUALITE.CD)

Cinq cents miliciens se sont rendus auprès des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), ce lundi 25 mars, à Kambilo, une localité située à 65 km de la ville de Kalemie, dans la province du Tanganyika.

Issus des rangs de deux groupes armés opérant dans les localités autour de Kalemie dont  Kalumbi, Kasanga Nyemba et Miswaki, ces miliciens se sont rendus avec des lances, flèches et deux armes AK 47 remis au ministre provincial de l’Intérieur, Kamona Yumba,

Accompagné par le commandant second chargé des opérations et des renseignements de la 22ème brigade de réaction rapide, le colonel Dunia Kashindi, et le commissaire provincial de police, le général Jean Yav Mukaya, Éric Abdallah Mwilambwe à la tète d’un groupe de miliciens a indiqué que cette vague fait partie d’un groupe de 2000 hommes qui sont prêts à se rendre.

Il a précisé que d’autres miliciens ne se rendront qu’ au cas où le sort de ceux-ci serait rassurent. Il a plaidé auprès du gouvernement de la République et de ses partenaires notamment la mission onusienne pour leur réintégration digne d’hommes dans la société.

« Il y a un temps pour la guerre et un temps pour la paix », a lancé devant ces anciens miliciens et leurs dépendants, le ministre provincial de l’Intérieur, les félicitant d’avoir pris le courage  de sortir de la brousse et de se rendre dans la discipline. Toutefois, a-t-il averti, l’État congolais n’admettrait plus les voir revenir en brousse pour la même activité.

Cette reddition fait suite à des missions de sensibilisation menées dans la région par le gouvernement provincial, la PNC et les FARDC, appuyés par la MONUSCO.  

Elle est, d’après le ministre provincial de l’Intérieur, la troisième en l’espace de deux mois après celles de février et début mars qui ont concerné en grande partie les miliciens opérant sur l’axe Kalemie-Kyoko.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe