RDC-Ituri : au moins quatre morts et une trentaine d’habitations incendiées par les ADF à Komanda

( ACTUALITES.CD)

Les habitants de Komanda, dans le territoire d’Irumu (Ituri) ont passé une nuit cauchemardesque à la suite d’une attaque des combattants des Forces démocratiques alliées (ADF) dans la nuit de jeudi à ce vendredi 24 septembre. Au moins 4 personnes ont été tuées et une trentaine de maisons incendiées par les assaillants.Contenus SponsorisésÀ Découvrir AussiLa majorité des parieurs sportifs ne connaît pas cette astuce secrète !Datawinpar Taboola

Selon la société civile de Komanda, il s’agit d’un bilan provisoire. Des tirs ont été entendus toute la nuit à Komanda, chefferie de Basili. L’attaque a débuté peu avant 19H00 locales. Les assaillants ont opéré jusqu’à tôt le matin, selon la même source.

« Ils ont opéré de 18H00 jusqu’à 3H00 du matin. Le bilan est de 4 morts dont une femme, 33 maisons incendiées. Ils ont pillé deux rizeries, et les maisons des habitants. L’alerte a été donnée à partir de 15H00 par un otage qui s’est échappé des mains des ADF pour dire que ces derniers étaient dans la chefferie, mais les mesures n’ont pas été prises », a dit à ACTUALITE.CD Daniel Herabo, président de la société civile de Komanda.

L’attaque a été menée dans trois localités de la chefferie, à savoir : Bogi, Kipe ya Yo et Vingazi.

L’armée confirme l’attaque et donne un bilan de 4 morts et 36 maisons incendiées. « Les victimes ont été tuées par balles alors qu’elles fuyaient l’attaque », a dit le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo qui cite les sources coutumières.

Il indique que l’armée et les casques bleus sont intervenus et la situation est redevenue calme. C’est la première attaque des combattants ADF à Komanda depuis les incidents sécuritaires qui se sont intensifiés sur la RN4 dans le territoire d’Irumu depuis l’entrée en vigueur de l’état de siège.

Recommended For You

About the Author: Rédaction