Pour finaliser la réforme entamée de la PNC, le général Bisengimana sollicite l’aide des partenaires extérieurs

[Le Potentiel] L’achèvement de la réforme entreprise des éléments de la Police nationale congolaise et leur déploiement sur l’étendue de tout le territoire national requièrent un appui que sollicite auprès des partenaires extérieurs le n° 1 de la PNC qui vient d’effectuer une mission au Nord-Kivu pour y palper les besoins de sécurisation civile.

Le commissaire général a.i. de la Police nationale congolaise (PNC), le général Charles Bisengimana a effectué le 20 mars, une mission d’inscription dans la province du Nord-Kivu. Cette mission lui a permis de palper du doigt les réalités de la PNC du Nord-Kivu. Saisissant cette opportunité, le général Charles Bisengimana a sollicité l’aide de la communauté internationale pour achever le processus de réforme et de déploiement des éléments de la police sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, rapporte radiookapi.net. Selon lui, la PNC a aussi besoin de l’assistance de la part de la communauté internationale après la tenue des élections de novembre 2011.

Ce, avant de faire remarquer : « Les besoins sont «énormes. La RDC, à elle seule, ne peut pus aujourd’hui former, déployer et appuyer partout. On a besoin de l’appui de la communauté internationale ». Et d’ajouter : « Avec les nouvelles institutions qui se mettent en place au pays après les élections, le processus de réforme pourrait être accru ».

Pour ce qui est de ses activités sur le terrain, le commissaire général a.i de la PNC a visité, le mercredi 21 mars, le centre provincial d’instruction de la police en construction à Mugunga, une localité située à une dizaine de kilomètres à l’Ouest de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Il a profité de l’occasion pour lancer un appel à tous les partenaires pour augmenter leurs contributions et accroître leurs actions en faveur de la PNC ».

A ce sujet, il a fait savoir que ces contributions permettront à la police, « particulièrement au Nord-Kivu, de disposer non seulement de centres de formation, mais aussi d’équipement et d’être déployée sur tous les axes, pour la restauration de l’autorité de l’Etat et pour la protection des populations et leurs biens ».

Pour rappel, la RDC a déjà amorce le processus de la réforme de la Police nationale congolaise. Objectif poursuivi doter le pays d’une police républicaine, c’est-à-dire proche de la population qu’elle a le devoir constitutionnel de protéger. Une telle police doit au préalable être bien formée, équipée, disciplinée et motivée. Pour arriver à un tel profil, le pays a besoin de beaucoup de moyens pour réussir ce pari. C’est dans ce contexte précis que le général Charles Bisengmana lance un appel aux partenaires extérieurs afin de soutenir la réforme de la PN en RDC.

T.M./Le Potentiel

Recommended For You

About the Author: Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*