Déclaration des Envoyés spéciaux et Représentants spéciaux dans la région des Grands Lacs

[PID Monusco]

Nous, les Envoyés spéciaux et Représentants spéciaux des Nations Unies, de
l’Union africaine, de l’Union européenne et des Etats Unis d’Amérique avons
visité ensemble la République Démocratique du Congo, le Rwanda et l’Ouganda
du 3 au 7 septembre 2013. En raison des nouveaux combats entre le groupe
rebelle du M23 et l’armée nationale congolaise, nous avions pris la
décision d’avancer les dates de notre visite en vue de contribuer à une
réduction des tensions à l’Est de la RDC et dans la région. Nous avons
aussi continué à insister et à encourager la mise en œuvre de
l’Accord-cadre de Coopération pour la Paix et la Sécurité pour la RDC et la
région, qui représente le meilleur espoir pour résoudre les causes
profondes de ce conflit, afin de parvenir à une paix durable et au
développement de la région.

Le 5 septembre, nous avons participé au 7e Sommet extraordinaire de la
Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL). Nous
voulons saluer le président Yoweri Museveni, président en exercice de la
CIRGL, pour l’initiative de cette rencontre de haut niveau, pour se pencher
sur les récents combats à l’Est de la RDC. Nous saluons les décisions des
chefs d’Etat de la CIRGL qui ont insufflé une nouvelle dynamique aux
pourparlers de Kampala et en même temps fixé une date limite pour sa
conclusion rapide. Nous apportons tout notre soutien à l’appel des chefs
d’Etat, aux parties en conflits, afin qu’elles fassent preuve d’un maximum
de retenue et demandons à tous les groupes armés illégaux de déposer leurs
armes et de donner la priorité à une solution politique.

Nous encourageons les parties au Dialogue de Kampala pour qu’elles adoptent
une approche de principe face à la question de l’amnistie et de
réintégration.

Nous saluons la décision des Etats membres de la CIRGL de donner un statut
permanent à la MONUSCO au sein du Mécanisme élargi de vérification en vue
de lui permettre d’être plus effective dans l’exécution de son mandat. Nous
condamnons énergiquement les tirs indiscriminés sur la population civile de
Goma ainsi que les attaques dirigées contre les Casques bleus de l’ONU.
Nous condamnons aussi avec force les tirs qui sont tombés au Rwanda. Nous
encourageons les parties dans la région à travailler ensemble et avec la
MONUSCO pour enquêter sur l’origine de ces tirs.

Nous encourageons les signataires de l’Accord-cadre de faire avancer ce
processus à travers une coopération régionale soutenue. A cet égard, nous
fondons beaucoup d’espoir dans la prochaine réunion du Mécanisme Régional
de Suivi qui doit se réunir le 23 septembre à New York, et la prochaine
réunion conjointe de la CIRGL et la Communauté de développement de
l’Afrique de l’Est.

Mme Mary Robinson, Envoyée spéciale du Secrétaire-général des Nations Unies
pour la Région des Grands Lacs

M. Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire-général des Nations
Unies en République Démocratique du Congo et chef de la MONUSCO

M. Russ Feingold, Envoyé spécial des Etats Unies d’Amériques pour la Région
des Grands Lacs et la RDC

M. Boubacar Diarra, Représentant spécial de l’Union Africaine pour la
Région des Grands Lacs

M. Koen Vervaeke, Coordinateur Principal de l’Union Européenne pour la
Région des Grands Lacs

Recommended For You

About the Author: Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*