Kinshasa : Rapport Mensuel Provincial Mars 2014

Les médias ont relayé mi mars une information selon laquelle la Majorité au pouvoir réfléchirait sur les voies et moyens de maintenir au pouvoir l’actuel chef de l’Etat, à l’expiration de son second mandat en 2016. Dès lors, la question alimente le débat, tant au sein des états-majors des partis politiques du pouvoir qu’à ceux de l’opposition ou encore au sein de la Société Civile.

Par ailleurs, l’application effective de la Loi portant amnistie pour faits insurrectionnels, faits de guerre et infractions politiques, promulguée par le Président de la République, le 11 février 2014, semble connaître quelques écueils. Il a été rapporté notamment que des personnes passent de prison en prisons pour établir une liste partiale de candidats à cette amnistie qui couvre la période allant du 18 février 2006 au 20 décembre 2013.

Aussi, le Gouvernement actuel, déclaré démissionnaire depuis l’adresse du Président de la République devant le Congrès, le 23 octobre 2013, continue à expédier les affaires courantes, en attendant l’installation d’une une nouvelle équipe dit de cohésion nationale, sensé provenir des recommandations des Concertations Nationales. 

Cliquez ici pour télécharger la version pdf

Recommended For You

About the Author: Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*