CENI : La Société civile conditionne son appui à l’organisation du scrutin direct

(Groupe l’Avenir)

A l’occasion de sa conférence de presse du 13 juin 2014 à Kinshasa, la Coordinations provinciale de la Société Civile du Nord-Kivu, du Katanga et du Bas-Congo avaient annoncé de déclencher prochainement l’opération « J’Aime les Elections transparentes et démocratiques », consistant à appeler la population à se cotiser pour soutenir la tenue des élections démocratiques, transparentes et dans le mode voulu de tous.
D’aucuns commencent à poser la question de savoir à quand le déclenchement formel de cette opération. Ce qui oblige la Société civile à faire la présente mise au point. Cela, en vue de fixer les uns et les autres.
Avant tout, la Société civile rappelle à quelle condition elle doit appeler la population à contribuer chacun avec 1$ pour soutenir la CENI. C’est seulement si les élections pourront se passer en mode de scrutins direct.
« Nous avons compris aussi bien le Gouvernement que la CENI dire que le mode de scrutins direct paraît couteux pour la République lorsqu’il faut l’appliquer à toutes les échéances électorales. C’est justement pour ça que nous avions promis de soutenir la CENI, au cas où ce mode voulu de toute la population est retenu pour les élections locales et municipales, les législatives provinciales et nationales, les élections des Gouverneurs des Provinces et les présidentielles et ce, dans le délai constitutionnel », indique un communiqué de presse de cette structure.
Etant donné que le Gouvernement a soumis au parlement un projet de révision constitutionnel qui risque de déboucher aussi à la modification des dispositions portant modes de scrutins électoraux, la Société civile préfère attendre la suite de l’Assemblée nationale quant à ce avant d’appeler ou pas la population à contribuer pour l’organisation des élections.

 

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*