Nord-Kivu : les FDLR, Mai-Mai Nyatura et les ADF continuent à imposer leur loi

(Tempête des tropiques)

La situation sécuritaire au Nord-Kivu demeure tendue et volatile dans plusieurs territoires de cette province, suite à l’activisme de certains groupes armés, notamment l’Alliance des Forces Démocratiques (ADF), les Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) et le groupe Mai-Mai Nyatura.

C’est le lieutenant-colonel Martin Amouzoun Codjo, le porte-parole militaire de la MONUSCO, qui a annoncé cette information hier mercredi 6 avril. C’était au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies.

En effet, dans le territoire de Beni, les forces coalisées MONUSCO-FARDC poursuivent leurs activités militaires contre les éléments réfractaires de l’ADF, dans le but de mettre un terme à leurs activités négatives contre les populations civiles, a signalé le porte-parole militaire de la MONUSCO.

Le lieutenant-colonel Amouzoun Codjo a signifié qu’en date du 26 mars courant, des rapports concordants ont fait état du knapping de quatre agriculteurs à Vemba, située à approximativement à 10 Km à l’est de Beni, par des présumés éléments de région de Mayi Moya.

Dans cette partie, la MONUSCO en coordination avec les FARDC soutient les troupes engagées dans les opérations militaires contre les exactions de l’ADF.

Des activités de routine visant la domination du terrain sont également menées, par l’appui de feu fourni par le détachement aérien aux unités des FARDC en opération, explique le porte -parole militaire de la MONUSCO.

Il a fait savoir que des hélicoptères d’attaque de la MONUSCO ont ciblé des positions de l’ADF situées dans la région du  » triangle « et également à environ 13 Km au sud-ouest d’Erengeti. Par ailleurs, la coalition FDLR- Mai-Mai Nyatura procède les exactions dans les territoires de Masisi, Walikale et Rutshuru, par des meurtres de populations civiles et pilages de biens de valeur.

A Masisi, cette coalition a fait incursion dans la localité de Zanganano, à 35 Km de Kitchanga, tirant à bout portant sur le chef de cette entité, qui a succombé pendant son évacuation vers l’hôpital de Mweso.

Dans le territoire de Walikale, la MONUSCO a déploré la mort de deux personnes tuées à Kabangara, à 31 Km de Pinga, suite aux combats entre des éléments du groupe Mai-Mai Nduma Défense du Congo-Rénové (NDC-R) et des FDLR. Dans cette partie du pays, quatre civils ont été tués par les éléments FDLR, au cours de leur incursion dans la localité de Mpata, située entre Kalembe et Malemo, à 24 Km à l’Est de Pinga.

A Rutshuru, des rebelles des FDLR ont fait incursion dans la localité Rumangabo, à 21 Km au Sud-ouest de Rutshuru -centre, et tué le chef local.

Des troupes de la Force de la MONUSCO et celles des FARDC déployées dans la province sont en alerte maximale et surveillent de près l’activisme de ces groupes armés, dans le but d’y mettre un terme.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe