Affaire Katanga à la CPI: les victimes seront fixées le 24 mars

(Radio Okapi)

La Chambre de première instance II de la Cour pénale internationale (CPI) annonce qu’elle rendra son ordonnance de réparation aux victimes dans l’affaire Germain Katanga le 24 mars à 10h00 (heure de La Haye, aux Pays-Bas).
L’ex-milicien congolais avait été condamné le 23 mai 2014 à une peine de 12 ans d’emprisonnement après avoir été déclaré coupable, en tant que complice, d’un chef de crime contre l’humanité (meurtre) et de quatre chefs de crime de guerre (meurtre, attaque contre une population civile, destruction de biens et pillage) commis le 24 février 2003, lors de l’attaque contre le village de Bogoro, en Ituri (nord-est de la RDC).

Le 13 novembre 2015, trois juges de la Chambre d’appel avaient réexaminé la peine prononcée à l’encontre de Germain Katanga et ont décidé de la réduire, au regard du temps que l’ex-milicien avait déjà passé en détention avant sa condamnation.

Le prisonnier avait été transféré dans une prison de la RDC pour purger sa peine, qui a pris fin le 18 janvier 2016.

Il n’a cependant pas été libéré à cette date, en raison d’autres poursuites engagées contre lui par la justice congolaise. Ces nouvelles poursuites, approuvées par la CPI en avril 2016, portent sur d’autres accusations: enrôlement d’enfants soldats, participation à l’organisation d’un mouvement insurrectionnel et crimes contre l’humanité par meurtre de neuf personnes commis à Kilo, Mandro, Langu et Nyakundwe en Ituri entre 2003 et 2005.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe