APPEL D’OFFRES POUR LE RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT EN DROIT DE L’HOMME

(OSISA. RDC)

                        APPEL D’OFFRES POUR LE RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT EN DROIT  DE L’HOMME

 

 

RÉF. : OSISA/EDG/APP/02

Date de publication : 28 juillet 2014

Date de clôture : 11 août 2014 à 16h30’ heure locales. Les candidatures seront réceptionnées

par email à AlainN@osisa.org, avec copie à FrancineK@osisa.org ou au bureau d’Open

Society Initiative for Southern Africa (OSISA) en République démocratique du Congo (RDC):

sis avenue de la Révolution n°3, Commune de la Gombe au quartier SOCIMAT à

Kinshasa/RDC (Référence Hôtel Castello), en prenant soin de mentionner la référence de

l’appel d’offre. Pour toute questions relatives à la présente offre, prière de nous contacter au :

+243817070126.

 

Durée de la mission : 5 mois.

Début de la mission : immédiatement.

 

But : Renforcer la programmation d’OSISA en matière d’appui aux organisations de défense

des droits humains dans les provinces du Bandundu, de l’Equateur et du Kasaï-Occidental.

 

Contexte

 

La fondation « Initiative pour une société ouverte en Afrique Australe », plus connue sous son

nom anglais de « Open Society Initiative for Southern Africa » (OSISA), est une fondation

établie depuis 1997 à Johannesburg, Afrique du Sud. OSISA travaille dans dix pays d’Afrique

australe, membres de la SADC : Angola, Botswana, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie,

République Démocratique du Congo (RDC), Swaziland, Zambie et Zimbabwe. Son

intervention, dans chacun de ces dix pays, diffère selon des conditions locales. La vision

d’OSISA est de créer une société dynamique en Afrique Australe dont la population, libérée

des contraintes matérielles, comprend ses droits et responsabilités et participe

démocratiquement à toutes les sphères de la vie publique. Dans la poursuite de cette vision, la

mission d’OSISA est d’initier et appuyer des programmes qui travaillent dans la perspective

de l’idéal d’une société ouverte, et de faire un plaidoyer en faveur de cet idéal dans les dix

pays d’Afrique australe. Cette approche implique un examen des symptômes immédiats, en

vue de s’attaquer aux problèmes de fond, en se concentrant sur le changement des politiques

fondamentales, des lois, des us et coutumes plutôt que les interventions providentielles à court

Le Bureau d’OSISA en RDC, dans le cadre de son projet opérationnel « Building capacities

of Human Rights organizations in DRC », est à la recherche d’un consultant en vue de l’aider

à renforcer sa programmation en matière d’appui aux organisations de défense des droits

humains dans les provinces du Bandundu, Kasaï-Occidental, Equateur. Le consultant sera

amené à faire une évaluation des organisations de défense des droits humains (ONGDH) et du

mouvement des ONGDH dans ces provinces respectives. Il devra en outre, identifier les

principaux défis et opportunités liés aux réalités contextuelles de ces différentes provinces. Un

regard particulier devra s’appesantir sur le rôle et l’impact de ces organisations dans la

promotion des valeurs et principes démocratiques dans leurs provinces respectives et leur

possible rôle dans la préparation des prochaines élections en RDC. Le Consultant devra à

termes, produire un rapport qui : (i) défini le contexte général des provinces cibles ; (ii)

identifie les questions/problèmes émergent (e)s de droits humains dans ces provinces; (iii)

évalue les capacités techniques et opérationnelles des ONGDH et identifie les besoins en

termes de renforcement des capacités ; (iv) évalue la situation des défenseurs des droits

humains, les défis auxquels ils/elles font face et les solutions/mécanismes en place pour y

remédier ; (v) évalue les capacités d’accès aux ressources financières des ONGDH ; (vi)

évalue le niveau d’intervention des autres partenaires dans ces provinces respectives vis-à-vis

des ONGDH et identifie des niches d’interventions pour OSISA; (vi) formule des

recommandations précises à OSISA en vue d’orienter sa programmation en matière d’appui à

la promotion et la protection des droits humains dans ces provinces respectives. Ce rapport et

ses recommandations devront notamment faciliter l’analyse des demandes de subventions en

matière de droits de l’homme provenant de ces provinces.

 

Principales tâches du consultant

 

Sous la supervision du Directeur-pays d’OSISA :

1) Mener des missions de travail dans les provinces cibles.

2) Organiser des consultations de terrain avec les ONDGH.

3) Consulter les autorités politico-administratives sur la gestion des ONGH depuis leur

enregistrement jusqu’à leur installation effective ; identifier les difficultés.

4) Faire une évaluation participative des besoins en termes de renforcement des

capacités, considérer outre les besoins des acteurs, la situation des organisations

(existence d’une structure de gestion fiable, capacité d’informer et d’être informé etc.).

5) Evaluer l’appui aux organisations de défenses des droits humains au sein des

provinces cibles.

6) Identifier des organisations et des mouvements émergents.

7) Evaluer les risques en matière de subventions orientée vers ces provinces et proposer

des moyens d’y faire face.

8) Contribuer au développement d’un plan participatif de renforcement des capacités des

9) Contribuer au renforcement de la base de données des acteurs de terrain (organisations

de terrain, institutions publiques, partenaires techniques et financiers) dans le domaine

des droits humains.

10) Conseiller le bureau RDC d’OSISA sur sa priorisation en matière d’appui aux

organisations de défenses des droits humains dans les provinces cibles.

 

Résultats attendus et livrables :

 

1) Un plan de travail assorti d’un chronogramme.

2) Conception et proposition des outils de collecte de données.

3) Rédaction d’un rapport d’évaluation de 40 pages maximum, fournissant une analyse

contextuelle et un état des lieux de la situation des droits de l’homme ; des capacités

techniques et opérationnelles des ONDGH et des recommandations spécifiques à

OSISA. Ce rapport inclura aussi:

– Un inventaire des acteurs et intervenants dans le domaine de l’appui aux

organisations de défense des droits humains dans ces provinces.

– La liste des contacts et organisations sollicités dans le cadre de la recherche.

 

Qualifications

 

Le candidat souhaité devra répondre aux critères et qualifications suivants :

1. Etre de nationalité congolaise.

2. Avoir au minimum un diplôme de licence en droit, sciences-politiques, ou en

développement.

3. Justifier d’un minimum de cinq années d’expérience dans l’appui aux organisations

des droits humains, la recherche et/ou la formation en droits de l’homme et l’appui au

développement organisationnel.

4. Démontrer une excellente connaissance du contexte social et politique congolais, de la

société civile congolaise et plus particulièrement du mouvement des droits humains.

5. Etre familier à l’univers aux pratiques et approches des bailleurs de fonds.

6. Etre flexible et disposé à voyager.

 

Critères de sélection et Dépôt de dossier :

 

Le dossier de candidature doit être composée d’un CV actualisé (trois pages maximum), une

lettre de motivation, une offre technique qui démontre la façon dont les tâches précisées dans

le présent appel d’offres seront exécutées et assortie d’un chronogramme; au minimum trois

références pouvant attester des capacités techniques et professionnelles du candidat. L’offre

doit également inclure la proposition d’un tarif.

Les offres seront évaluées sur une note de 100 points en tenant compte des critères suivants:

1. Méthodologie proposée : 35 points

2. Expérience dans le domaine : 30 points

3. Tarif proposé : 20 points

4. Références : 15 points

 

Seuls les candidat (e)s sélectionnés seront contacté (e)s. Les candidatures féminines sont

vivement encouragées.

Recommended For You

About the Author: Adeline Marthe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*